les copains

Publié le 26 Juillet 2019

J'ai retrouvé des copines et copains de collège grâce au" net" et nous avons décidé de nous rencontrer le week end du 12/ 13 avril à Nevers où nous nous sommes quittés en juin 72.

Sans crier gare, de la chambre de mon hôtel, j'ai une vue imprenable sur cet édifice.


quelque part ma maison que j'ai quitté en 72.




Je profite de ma "liberté" pour faire un pèlerinage dans les lieux qui ont bercés mon enfance.
Aie aie ai!!!... Michel va crier en lisant" liberté", je m'explique: voila plus de 10 ans que je vis à mon gré dans la journée et j'ai, dans un premier temps découvert que l'on pouvait réaliser des choses seules, appris à vivre ma vie sans contraintes pour, aujourd'hui savoir que ces moments de solitude sont devenus indispensables à mon équilibre.


"Mon" école maternelle à Fourchambault.Elle me paraissait immense cette cour .


une photo de 1960 prise dans cette école.
Ma mère m'accompagnait à la porte et moi, je la suivais pour ne pas aller a l'école .



La maison ou nous habitions à coté de la station "esso" où mon père était mécanicien et ma mère servait l'essence.


La petite boutique d' alimentation, qui, elle aussi me paraissait grande. C'est là que je suis allée la première fois faire les courses seule. Je me souviens encore de la marchande qui mirait les œufs avec sa lampe électrique.J'achetais des caramels à 1 centime de franc.


Le stade de Fourchambault ou j'allais souvent les dimanches avec mon père qui essayait de m'apprendre les règles du foot, je devais avoir 5/6 ans.

C'est là que j'avais compris que les joueurs, au lieu de changer de coté à la mi-temps.......échangeaient leurs maillots !!! pour ceux qui ont lu l'épisode de Garigny.
Chez moi c'est parfois le monde a l'envers, il m'arrive de vouloir regarder un match de foot à la télé tandis que Michel préfère voir autre chose...


Voila notre collège à Nevers. Nous l'avions inauguré à la rentrée 1968 , j'ai appris qu'il avait été entièrement reconstruit et c'est a peine si je l'ai reconnu. Il y avait une grande statue a l'entrée qui a disparu, le garage à vélo n'y est plus , le bâtiment est changé mais malgré cela les souvenirs sont restes gravés dans nos mémoires et c'est grâce à lui que nous nous sommes retrouvés 5 anciens pour nous remémorer ce bon vieux temps de l'insouciance .








C'est a peine si nous avons pris une ride, en tous cas si nous sommes un peu ridé ce sont des rides de bonheur, il y a Gérard, Françoise, Gérard, et Angèle.
Ce fut de belles retrouvailles auxquelles je compte bien donner suite en les invitant l'année prochaine a la grange, bien sur personne n'a oublié les 8 heures de" colle" que la classe entière avait bien cherchées.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 8 Avril 2010


Un copain de collège retrouvé voila quelques temps , éleveur de charolais à Poil dans le morvan  également ecrivain vient de sortir son dernier roman,que je n'ai pas encore lu, mon amie Françoise(qui ecrit sur J Renard et fait les jeux que vous trouvez dans mes liens) m'a envoyé une 'retrospective des videos que JC a deposées sur le net que je ne peux m'empecher de vous livrer    ici

 

 

  dans rechercher taper Jean charles Cougny, vous arriverez sur la page que je n'arrive pas à mettre en direct....

 

son dernier roman  est sorti fin mars,en voici la presentation:

 

y » : J2C aborde la littérature humoristique! (suivi d'une vidéo de "promotion" de l'auteur)

Claire de Lune à Oualpay« A Oualpay »? Comment! Vous ne saisissez pas? C'est tout simplement du verlan. Remettons les syllabes dans l'ordre et tout s'éclaire: « Claire de Lune à Oualpay » installe la chronique dans le sud Morvan au pied du Beuvray, dans un village qui pourrait être celui où l'auteur conduit son troupeau lorsqu'il ne se concentre pas sur le choix de l'ordre des mots.

Un village qui « pourrait » être celui de l'écrivain, mais qui ne peut pas l'être. S'il réunissait dans sa maigre population une aussi considérable galerie de caractères, il faudrait en faire un roman.

Il faut donc s'y résoudre, Oualpay est un village imaginaire. Un simple décor à peine esquissé, une rue, une place, un bistrot, une église, une mairie, une salle des fêtes, des champs et une forêt. Au lecteur de fournir formes, odeurs et couleurs. Au lecteur de le planter là où il lui plaira, où il aura de plus fortes chances d''y rencontrer des connaissances.

Lire la suite...

 

 

 

  J'ai lu avec beaucoup de plaisir les autres romans de JC,dans 'le destin de Jeanne', que j'ai adoré, nous avaon peut etre un ancêtre commun.... 

 

 

si l'un de ses romans vous interesse , je vous donne l'adresse de JC, bien volontiers.

Voir les commentaires

Rédigé par ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 2 Octobre 2009




Bravo à Daniel pour ce texte et photomontage
qui rend hommage à notre 'pote' Theo
qui nous a quitté mardi.

(cliquer sur le texte pour agrandir)

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 23 Janvier 2009

c'est jean Charles qui non seulement ecrit des romans de terroir que je vous recommande ,ils sont supers, mais de plus il chante:

Bonne écoute

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 28 Octobre 2008

cliquer ici pour voir et écouter la vidéo



sans commentaire , il est trop fort !!.... en plus il écrit des romans super, c'est un ancien copain de collège.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 7 Juin 2008



j'ai un copain de piscine qui est artiste peintre et dont les talents sont appréciables.
Je trouve ses tableaux magnifiques , il y en a un qui trouverait sa place chez moi, il est prêt à me faire un prix , il veut bien que je le paie mensuellement... enfin toutes les conditions d'arrangements pour me satisfaire sont réunies.
Le seul problème c'est Michel qui dit ne pouvoir acheter les œuvres de quelqu'un d'autre. Son égo en prendrait un sacré coup puisque lui a déjà peint..... comme J Pollock..... que nous sommes allés voir à Londres à la Tate gallery et où Elo et moi avons filé à grandes enjambées en allant attendre Michel dehors. Là, au moins il y a de la couleur, de la vie parce que Pollock c'est plutôt le désespoir qu'il peint.
Surnommé "Jack the dripper", "jack l'égoutteur" en référence a "Jack l'éventreur", il apparait comme un des plus grands peintres contemporains.

Allez faire un tour sur son site et vous découvrirez ses oeuvres magnifiques aux couleurs chaudes qui rappellent la lumière, le soleil, la mer.

www.noelhaddad.fr/

Dommage !!





Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 8 Juin 2007

Entre deux longueurs , à la piscine l'autre jour Kann me dit: "je t'envoie quelques aquarelles que j'ai peintes !"
_ et moi de lui répondre :"tu sais , moi je n'aime pas l'aquarelle! "

mais quand j'ai vu celle-ci , j'ai regardé autrement et j'ai trouvé cela très beau


ce chien , j'adore.





Ce manchot empereur sublime


cette rose très fraiche.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0

Publié le 8 Juin 2007

www.dailymotion.com/video/x1lbv5_finale-200m4nages-h-phelps-melbourn




........ le papillon est une nage techniquement facile , physiquement éprouvante, mais tellement belle quand elle est exécutée avec puissance.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #LES COPAINS

Repost0