Publié le 9 Octobre 2007

© M6

La vie est belle,
encore plus belle quand on a 20 ans,
pour peu que l' on soit amoureux, les ailes vous poussent à vous envoler vers un petit" nid d'amour " rien qu'à vous
(entre nous, tous les 2 ils trouvent cette expression très ..... comment dire......nulle )

si vous voulez connaitre la suite .......

rendez-vous lundi 15 Octobre sur M6 à 20H 45.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #FAMILLE

Repost 0

Publié le 8 Octobre 2007

Les fleurs mettent un peu de couleur dans la maison, certaines se préparent en cuisson comme les fleurs de courgettes tandis que d'autres se destinent à l'ornement.
Au printemps je suis allée chez "truffaut" apprendre à faire un de mes bouquets préférés," le rond" aux courbes généreuses,
C'est tout un art d'organiser son bouquet, il faut que les couleurs se marient bien entre elles, que les fleurs s'organisent autour d'un thème.
je ne suis pas encore fleuriste mais c'est très agréable de composer avec un peu de nature .





cette composition florale est aussi un de mes bouquets

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #DIVERS

Repost 0

Publié le 5 Octobre 2007



Dans mon coin on y mange bien,
j'ai été bercée entre le Cher et, la Nièvre département que je n'ai jamais réellement quitté .
On y mange bien dans cette région, je ne vous rappelle pas que le Cher est dans le Berry
tandis que la Niévre se situe en Bourgogne.
Quand avec mes parents nous habitions NEVERS et revenions chaque dimanche à Garigny, un voisin de mes grands parents nous appelait " les morvandiaux !".

voila la recette du pâté aux poires:
  1. pâte brisée , l'équivalent de 2 pâtes toutes prêtes
  2. 1,5 k de poires , la vraie recette se faisait jadis avec les "poires de curé"
  3. 100 à 150 G sucre en poudre
  4. 200 G de crème fraiche
  5. poivre.
Éplucher et couper les poires en lamelles ,
le plus finement possible,
ça c'est moi qui le dis car je trouve que le gout délicat de ce fruit y gagne à être coupé fin. Pour se faire j'utilise une mandoline.

Mettre celles-ci dans une jatte,
oui je sais on dit "plat", j'adore la chanson et le film aussi "peau d'âne", quand elle chante en faisant son gâteau mais, vous n'êtes pas obligée d'y glisser votre bague.
Ensuite
on ajoute le sucre puis SURTOUT on n'oublie pas le POIVRE
car ce qui donne ce gout si particulier à ce dessert c'est justement le poivre,
et si vous n'en mettez pas,
j'ai envie de vous dire qu'il est inutile de le faire.
Certaines y ajoutent un soupçon d'alcool fort, marc, poire, calva etc..


Maintenant il y a 2 écoles:
  1. soit on ajoute de suite la crème fraiche aux poires
  1. soit on mettra la crème, une fois le pâté cuit ,
  2. par une petite cheminée que l'on fera en découpant le couvercle.
On fonce un moule avec la 1° abaisse que l'on couvre de poires, il faut une quantité de fruits suffisante pour que le gâteau soit un peu bombé.
Ensuite on dépose la 2°pâte que l'on soude bien à la 1° et sans attendre on enfourne à four chaud thermostat 6 pendant une heure environ.
Si on veut, on peut dorer au jaune d'eouf ou au café.
C 'est un régal tiède. Les poires rendent beaucoup de jus que l'on peut absorber en déposant un peu de chapelure au fond, mais si on n'attend pas et qu'on ne met pas trop de crème cette opération est inutile.

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #RECETTES DE CUISINE

Repost 0

Publié le 5 Octobre 2007





Il faut, selon l'expression consacrée, toujours garder le meilleur pour la fin; mais le meilleur pour les uns n'est pas forcement du gout de tout le monde.











































Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0

Publié le 4 Octobre 2007

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0

Publié le 4 Octobre 2007

© Gjm


De toujours et de tous j'ai entendu dire que ce petit village, dont le nom se prononce "swira", situé en bord de mer était magnifique.
On y arrive avec la compagnie "supratours"dans un car climatisé, places numérotées, rempli à 85°/. par les touristes, après un trajet sans encombres, certes moins folklo mais l'engagement de qualité est tenu.

© Gjm

© Gjm

Cette cité fortifiée prend des airs malouins avec ses remparts donnant sur la mer.
Elle garde encore traces de l'époque révolue ou une certaines communautés hippies y avaient élu domicile. Elle a su préserver jusqu'ici une certaine authenticité, mais victime de son succès, restera t'elle encore longtemps "la perle du Maroc"?............. pas sur, je crois qu'elle vit ses derniers moments d'une vie tranquille.

© Gjm© Gjm
© Gjm



© Gjm


© Gjm


© Gjm


Coucher de soleil, c'est ce que je voulais photographier, je m'y suis prise un peu tard.




Mogador, c'est l'ancien nom de cette ville, attire beaucoup de touristes pour la douceur constante de son climat. Un vent quasi constant, le taros, balaie la ville ce qui, à mon avis la rend plus propice aux sports nautiques qu'à la bronzette, et bien que l'on soit au Maroc , l'Atlantique ne prend pas pour autant des airs de mer du sud!!
J'ai testé , le premier contact avec cette eau à 17/ 18 °, m'a glacé les pieds .
Je lui ai laissé le temps de se réchauffer, c'était notre dernier jour de vacances et nous avions décidé de nous faire une journée plage bien méritée . Sur le coup de midi un regain de courage me pousse à me jeter à l'eau progressivement .
Finalement l'être humain a une faculté d'adaptation infinie, n'est ce pas ?.


© Gjm



Je vous l'accorde j'avais forcé , soleil oblige, sur le baume à lèvres ....pas du rouge pour maquiller, non pour protéger des méfaits du soleil.
© mm


Un bateau nous emmène aux iles purpuraires situées à 1km de la cote, pour une promenade des plus agréables.

© mm

© mm


© mm

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0

Publié le 3 Octobre 2007

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #CHANSONS

Repost 0

Publié le 3 Octobre 2007

L'Arganier arbre millenaire et mythique :
Introduction :L'Arganier, arbre typiquement marocain, donne une huile rare et présieuse qui en l'espace de quelques années, a gagné une renommée mondiale. Adulé et adoré par les populations du Sud, En effet, chacune de ses parties ou de sa production est utilisable et constitue une source de revenu ou de nourriture pour l'usager, le bois est utilisé pour le feu et la menuiserie, les feuilles et la pulpe, pour le fourrage, et les résidus d'extraction de l'huile comme complément énergétique pour l'engraissement des bovins. Mais l'huile d'argane reste la richesse dorée de l'arganier.
Définition Compléte :
Arbre spécifiquement marocain, couvrant une superficie de plus de 800 000 ha, l'arganier pousse dans les zones arides et semi-arides du sud-ouest marocain.
L'arganier est très résistant à la chaleur et peut supporter des températures allant jusqu'à 50°C. Il peut atteindre 8 à 10 m de hauteur. Le tronc est court et tortueux. Les rameaux sont épineux. les feuilles sont alternes en forme de spatule ou lancéolées, longues de 2 à 3 cm. Le fruit a la grosseur d'une noix, il est jaune parfois veiné de rouge. Il est formé d'un péricarpe charnu ou pulpe qui couvre le noyau très dur (ou noix). La noix d'argane renferme une à trois amandes albuminées et huileuses renfermant jusqu'à 55% d'huile.
L'arganier est un arbre multi-usages, chaque partie ou production de l'arbre est utilisable et est une source de revenu ou de nourriture pour l'usager :
Son bois est utilisé comme combustible et pour la menuiserie, ses feuilles et la pulpe ou son fruit pour le fourrage des Caprins et Camelins, ses amandons pour l'huile d'argane, le tourteau pour l'engraissage du bétail.


Cette relique du tertiaire constitue une réserve mondiale au Maroc où il joue un rôle socio-économique et environnemental très important. L'arganeraie a été reconnue par L'UNESCO comme réserve de Biosphère (RBA) 1999. Outre qu'elle offre le pâturage, l'huile alimentaire et le bois de chauffage, l'arganeraie assure la subsistance de quelques trois millions de ruraux. Elle permet ainsi de stabiliser les populations des campagnes et donc de limiter le phénomène de l'exode rural (20 millions de journées de travail par an).

L'arganier joue un rôle irremplaçable dans l'équilibre écologique. Grâce à son système racinaire puissant, il maintient les sols, entretient leur fertilité et les protège contre l'érosion hydrique et éolienne qui menacent de désertification une bonne partie du Maroc.

©coop feminine AJDIG N'TARGUININE










© Gjm

Cet arbre aux allures d'arbre mort est l'arganier dont les fruits offrent une huile soit: comestible au gout puissant, soit cosmétique pour avoir une belle peau.

© Gjm
© Gjm
© Gjm
© Gjm



© Gjm


Ces deux photos la je les ai plus que saturées, si vous voulez voir les originaux , vous me le demandez, gentiment et je les mets à coté.


© Gjm


© Gjm

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0

Publié le 3 Octobre 2007



c'est sans doute ce qu'on appelle un refroidissement à air!
en tout cas les certains cars roulent ainsi

© Gjm
ça c'est pour me faire plaisir, j'adore les4L témoins d'une époque mythique

© Gjm


© Gjm

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0

Publié le 3 Octobre 2007

© Gjm




Il faut que je vous raconte.
Départ le matin pour la gare routière, direction Agadir 4H de route. Les 2 compagnies sérieuses sont complètes, en bons routards nous décidons de prendre uns compagnie locale, toujours beaucoup plus folklorique car on voyage avec les gens du pays et pas avec les touristes.Le départ se fait après une bonne heure de réparation ... dans un car non climatisé en pleine chaleur puisqu'il était midi. Nous démarrons dans ce car qui n'aurait pas satisfait aux contrôles de sécurité chez nous, après tout, je me rassure en me disant qu'il est impossible que la vitesse soit excessive et j'ai raison.
Les amortisseurs sont pourris et à la moindre bosse on est secoué, pas de clim par 40° c'eût été plus confortable , mais qu'à cela ne tienne le copilote coince une bouteille d'eau à moitié pleine dans l'ouverture de la fenêtre de toit, ainsi, nous sentons un mince filet d'air chaud, mais bien venu .
Je me suis débrouillée pour monter parmi les premiers passagers car il n'y a pas de réservation, et je nous choisis deux places dans le fond, mon dossier ne veut pas s'incliner mais je ferai avec, tant pis . Et en cours de route sur une secousse sans doute un peu plus forte que les précédentes , mon dossier s'incline enfin et je suis un peu mieux installée; mais bien vite je comprends pourquoi; il vient de se désolidariser du siège........... j'ai donc terminé le voyage sans dossier; tout l'arrière du car a bien rit y compris moi même. A l'arrêt prévu en cours de parcours Michel a pris ma place. C'est folklo mais toujours dans la bonne humeur, imaginez ce même incident chez nous ?.... c'est avec plus de 2 heures de retard sur le planning que nous avons rejoint Agadir.


© Gjm

c'est une ville détruite par un tremblement de terre très puissant et reconstruite en 1960 sur les modèles européens pour amener les touristes qui sont attirés par un climat doux toute l'année.


© Gjm


La visite du port, agréable au début se passe vite de commentaires

© Gjm
et vous n'avez pas les effluves portuaire indescriptibles, et c'est tant mieux pour vous


© Gjm © Gjm








© Gjm

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #VACANCES

Repost 0